Société Nautique des Calanquais de la Vieille Chapelle

Société Nautique des Calanquais de la Vieille Chapelle

SNCVC Pointe Rouge Marseille


Marseille : Pointe-Rouge, une semaine pour gagner 3 500 m² de plage

Publié par S.N.C.V.C sur 12 Juin 2013, 14:58pm

Catégories : #Actu

Pour contrer l'érosion, 700 tonnes de sable seront déposées de nuit d'ici vendredi

Marseille : Pointe-Rouge, une semaine pour gagner 3 500 m² de plage
Photo Thierry Garro
Le sable est apporté par camion et déposé en tas. La tractopelle prend le relais et l'étale sur la plage. Élus et présidente du CIQ suivent le bon déroulement des opérations.

 

Que la plage de la Pointe-Rouge passe de 1 ha à 1,35 ha, de prime abord on ne réalise pas vraiment ! Mais les conversions aidant, on s'aperçoit alors que 0,35 ha ça représente quand même 3 500 m² de sable en plus (et 700 tonnes en cubage !) pour poser sa serviette. Eh oui : en une semaine la plage (300 m de long) va gagner, ou plutôt récupérer, 1/3 de superficie en plus. Et presque comme par magie puisque les travaux seront effectués de nuit (plage fermée au public de 20 h à 6 h du matin).

Une plage grignotée au fil du temps

En fait, au fil du temps, les coups de mer ont grignoté la plage jusqu'à laisser bientôt les terrasses des deux restaurants situés à l'extrémité, côté Vieille Chapelle, quasiment les pieds dans l'eau. "La plage de la Pointe-Rouge souffre d'une érosion chronique qui entraîne sa disparition progressive à chaque tempête hivernale", constate Dominique Tian, député-maire UMP de secteur.

Dans un premier temps il s'agit donc de stopper cette érosion. "On devait absolument la recharger en sable pour le confort des usagers et la sécurité des restaurateurs concernés".

Mais avant toute entreprise, il fallait obtenir le feu vert de l'État. "L'autorisation des services de l'État nous a été accordée à titre exceptionnel le 17 mai et ne pourra être renouvelée avant 5 ans, détaille Didier Réault, conseiller municipal délégué UMP à la mer. Ces 700 tonnes de sable vont permettre de modifier la morphologie de la plage avant la saison et de récupérer l'espace balnéaire perdu".

Du sable difficile à trouver

Des grains de sable lavés avant d'être mis en place dont l'épaisseur est comprise entre 0,1 et 0,4 mm de diamètre. Ni trop fin c'est-à-dire volatile, ni trop gros parce qu'érosif, bref du sable pas facile à trouver.

Afin de résoudre définitivement le problème de l'érosion une seconde phase, beaucoup plus ambitieuse, est d'ores et déjà à l'étude.

"Il s'agit de réaliser des ouvrages maritimes qui pourraient prendre la forme de digues sous marinesqui nous permettraient de restituer un linéaire de plage important entre Vieille Chapelle et Pointe-Rouge poursuit M. Réault. Ces études et travaux correspondent à la 3e phase de réalisation du parc balnéaire du Prado qui n'a pas été réalisé dans les années 80".

Lancés dans la nuit les travaux seront bouclés vendredi. Juste à temps pour l'ouverture officielle des plages le lendemain, à la Pointe-Rouge : bien sûr !

 

Source : www.laprovence.com

Article de Clothilde Duquesnel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents